7 décembre 2021

La recherche et le développement R&D est un moteur important de l’innovation, et les dépenses et l’intensité de la R&D sont deux des principaux indicateurs utilisés pour surveiller les ressources consacrées à la science et à la technologie dans le monde.

Dépenses de R&D

Selon les données sur les dépenses de R&D publiées par Eurostat le 29/11/2021, les États membres de l’UE ont dépensé environ 311 milliards d’euros en recherche et développement (R&D) en 2020. Cela représente une diminution de 1 milliard d’euros par rapport à 2019 (312 milliards d’euros).

L’intensité de la R&D, c’est-à-dire les dépenses de R&D en pourcentage du PIB, était de 2,3 % en 2020, contre 2,2 % en 2019. Toutefois, cette faible augmentation est due à une baisse du PIB en raison de la pandémie de COVID-19. En 2010, l’intensité de la R&D était de 2,0 %.

Secteurs

Le secteur des entreprises reste le secteur le plus important pour les dépenses de R&D, représentant 66 % des dépenses totales de R&D en 2020, suivi par l’enseignement supérieur (22 %), le gouvernement (12 %) et le secteur privé à but non lucratif (1 % ; en raison des arrondis, le total des données peut ne pas atteindre 100 %).

Intensité de R&D la plus élevée

En 2020, l’intensité de R&D la plus élevée a été enregistrée en Belgique et en Suède (3,5% du PIB), suivies de l’Autriche (3,2%) et de l’Allemagne (3,1%). À l’autre extrémité de l’échelle, six États membres ont enregistré des intensités de R&D inférieures à 1 % du PIB : Roumanie (0,5%), Malte et Lettonie (0,7% chacun), Chypre, Bulgarie et Slovaquie (0,9% chacun).

Au cours de la dernière décennie, l’intensité de R&D a augmenté dans 24 États membres, les plus fortes hausses étant enregistrées en Belgique (+1,5 point de pourcentage ; de 2,0 % du PIB en 2010 à 3,5 % en 2020), en Grèce (+0,9 point de pourcentage ; de 0,6 % à 1,5 %), en Pologne et en République tchèque (+0,7 point de pourcentage dans les deux cas ; de 0,7 % à 1,4 % et de 1,3 % à 2,0 %, respectivement).

En revanche, l’intensité de la R&D a diminué dans trois États membres : Finlande (-0,8 point de pourcentage ; de 3,7% à 2,9%), Irlande et Luxembourg (-0,4 point de pourcentage chacun ; respectivement de 1,6% à 1,2% et de 1,5% à 1,1%).

FI Group a 20 ans d’expérience et souhaite vous guider sur la nouvelle voie de la NextGenerationEU. Nos experts sont à votre disposition pour analyser comment votre projet s’inscrit dans le cadre du fonds européen NextGenerationEU et pour entreprendre avec vous les prochaines étapes. 

Luca Pira

× Comment puis-je vous aider ?