22 mars 2022

Chaque année, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, l’utilisation responsable de l’eau et l’accès à l’eau potable pour tous sont encouragés. Sa valeur va bien au-delà de son prix – elle a une valeur énorme et complexe pour différents secteurs tels que l’alimentation, la culture, la santé, l’agriculture, l’énergie, l’économie circulaire et plus encore. À la suite du plan belge de rétablissement et de résilience (RRP), un élément principal financé par Next Generation EU, les plans régionaux de gestion de l’eau créent des opportunités de financement dans le cadre de cette transition verte. 

Le plan de relance et de résilience de la Belgique: Un investissement transformateur 

Le PRR, qui a reçu 5.9 milliards d’euros, finance des investissements et des réformes qui devraient avoir un effet transformateur sur l’économie et la société du pays. En se concentrant sur différents thèmes, 50% de l’allocation totale du plan soutient les objectifs climatiques et la transition verte.  

L’ambition est de restaurer la biodiversité et d’augmenter la résilience face au changement climatique, afin de faire tampon contre les inondations, les sécheresses et les effets de la chaleur. Ceci en finançant des mesures telles que des projets d’utilisation circulaire de l’eau, des investissements dans un réseau cohérent de zones protégées pour la nature et les forêts résilientes au climat, pour le reméandrage des rivières, et la création et la restauration de la nature humide et des vallées. 

Comment le budget a-t-il été divisé en trois? 

Les trois gouvernements ont des PRR ambitieux pour lesquels ils ont alloué des fonds afin d’atteindre leurs objectifs généraux :  

Les différents objectifs sont basés sur cinq thèmes différents:  

  1. Le climat, le développement durable et l’innovation  
  2. Transformation numérique  
  3. Mobilité  
  4. Personnes et société  
  5. Économie et productivité 

En ce qui concerne la sécheresse, la pénurie d’eau et les inondations, c’est la Flandre qui a le plus investi parmi les trois régions (500 millions d’euros). La Wallonie n’a pas de fonds alloué spécifiquement à ce sujet mais dispose d’un fonds général pour le climat (283 millions d’euros). Bruxelles a investi (350 millions d’euros) pour créer des opportunités et investir dans des objectifs climatiques tels que la gestion de l’eau. 

La situation de la disponibilité de l’eau à l’ordre du jour 

Les pratiques durables en matière d’eau sont une priorité, même dans un pays comme la Belgique qui est souvent décrit comme un pays pluvieux. Différents éléments attirent l’attention sur les risques d’un manque d’eau, tels que:  

  • La création d’une cellule sécheresse en Wallonie.  
  • L’engagement du gouvernement flamand dans un « Blue Deal ».  
  • Les restrictions sur l’utilisation de l’eau pendant l’été dans plusieurs municipalités belges.  

La situation de la Belgique en termes de disponibilité de l’eau permet d’allouer des capitaux à des stratégies durables. Ajoutés, ceux qui cherchent à effectuer des changements, les investisseurs peuvent obtenir des rendements financiers intéressants tout en apportant une contribution positive à l’environnement et à la société. 

Politique européenne de l’eau et gestion régionale de l’eau  

La protection de l’eau est l’une des priorités de la Commission européenne. L’idée de la directive-cadre sur l’eau (DCE) est de rendre les eaux polluées propres et de les garder ainsi.   

En Belgique, des plans régionaux de gestion de l’eau ont été mis en œuvre à Bruxelles, en Flandre et en Wallonie.  Chaque plan de gestion de l’eau (PGRE) est une réponse intégrée et globale à tous les défis liés à la gestion de l’eau (rivières, étangs, eau potable, eaux souterraines, inondations, …). Pour chaque région, il contient des actions répondant aux principaux enjeux liés à la gestion de l’eau afin d’atteindre un bon état des milieux aquatiques et de mieux gérer les risques d’inondation. Les prochains PGD (2022-2028) sont en cours d’élaboration. 

Une multitude de possibilités de subventions: pourquoi investir? 

Les opportunités d’investissement belges dans le domaine de l’eau sont diverses et résilientes. Ces possibilités s’inscrivent dans l’économie mondiale, à travers les marchés, les secteurs et les régions. Cette diversité est illustrée par les différentes possibilités de financement: 

La région flamande  

  • EcologiePremie+: Encourager les entreprises à organiser leur processus de production de manière à respecter l’environnement et à économiser l’énergie, le gouvernement flamand prenant en charge une partie des coûts d’investissement supplémentaires.  
  • Strategische Ecologiesteun (STRES): Encourager les PME et les grandes entreprises à investir dans des technologies qui ne peuvent être standardisées en raison de leur caractère unique et spécifique à l’entreprise.   
  • Économies d’eau dans le cadre du Blue Deal: Une mesure pour l’investissement dans les économies d’eau, la prévention de la sécheresse et la récupération du niveau des nappes phréatiques, pour les machines supplémentaires à la technologie EP+ (généralement).  
  • Proeftuinen Droogte: Ce programme (temporaire) soutient des projets innovants dans lesquels au moins trois parties coopèrent et atténuent une pénurie d’eau locale (potentielle) en échangeant des flux d’eau.  
  • Appel à projet « réutilisation des eaux résiduelles »: Un effort supplémentaire pour relever les défis de la demande croissante en eau, de la diminution de la disponibilité de l’e 

La Région wallonne  

La Région de Bruxelles-Capitale  

  • Primes d’énergie pour le chauffage: Investissez dans l’installation efficace du chauffage et de l’eau chaude.  
  • Prime pour un système d’infiltration des eaux de pluie: La mise en place d’installations de gestion des eaux pluviales sur la parcelle permet de réduire l’impact des eaux de ruissellement sur le réseau d’assainissement tout en valorisant le paysage et l’environnement.  
  • Lutte contre les inondations: Soutien aux travaux de lutte contre les inondations à Laeken.  

Vous cherchez des subventions pour des activités liées à l’eau? Les consultants du FI Group offrent des conseils et des subventions dans le cadre des différentes mesures de soutien à l’eau (R&D et investissement), en recherchant à la fois les défis et les opportunités.   

FI Group a 20 ans d’expérience et souhaite vous aider à comprendre et à saisir les opportunités de R&D+I disponibles. Nos experts sont à votre disposition pour analyser votre projet et prendre les prochaines mesures avec vous. 

Yvette Poumpalova 

× Comment puis-je vous aider ?