12 mai 2023

Le gouvernement flamand a annoncé de nouvelles mesures pour atteindre son objectif climatique de réduction de 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. La région s’est fixé pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 35 % d’ici à 2030 par rapport aux niveaux de 2005. Son plan climatique comprend des mesures visant à promouvoir les énergies renouvelables, les bâtiments économes en énergie et la mobilité durable, ainsi que des efforts pour réduire les émissions provenant de l’agriculture et de l’industrie.  

Comment le pays prévoit-il de réduire ses émissions de 35 % ?  

La Belgique s’est engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 35 % d’ici à 2030 dans le cadre de son plan climatique. Ce plan met l’accent sur la promotion des énergies renouvelables, l’amélioration de l’efficacité énergétique et la réduction des émissions provenant des transports, de l’agriculture et des bâtiments. L’objectif est de créer une économie durable, à faible émission de carbone, qui profite à la fois à l’environnement et à la société. Pour atteindre cet objectif, la Belgique s’est fixé des objectifs spécifiques en matière de réduction des émissions, d’augmentation de la part des énergies renouvelables et d’amélioration de l’efficacité énergétique dans les bâtiments et les transports. Le pays investit également dans la recherche et l’innovation afin de trouver de nouvelles solutions aux défis posés par le changement climatique.  

Chacune des trois régions de Belgique dispose de son propre plan climatique pour 2030, qui reflète les défis et les opportunités qui lui sont propres :  

  • Bruxelles, en tant que capitale de l’Union européenne, s’est fixé des objectifs ambitieux pour devenir une ville neutre en carbone d’ici 2050. Son plan climatique pour 2030 comprend des mesures visant à réduire les émissions provenant des transports, des bâtiments et de la production d’énergie, ainsi que des initiatives visant à promouvoir le développement urbain durable et l’économie circulaire.  
  • La Flandre s’est fixé pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 35 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 2005. Son plan climatique comprend des mesures visant à promouvoir les énergies renouvelables, les bâtiments économes en énergie et la mobilité durable, ainsi que des efforts pour réduire les émissions provenant de l’agriculture et de l’industrie.  
  • La Wallonie s’est fixé pour objectif de réduire ses émissions de 55 % d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 1990. Son plan climatique se concentre sur la réduction des émissions du secteur des transports, la promotion d’une agriculture et d’une sylviculture durables et l’encouragement de la transition vers une économie circulaire.  

Le gouvernement flamand sur le changement climatique

Le plan récemment annoncé pour la Flandre prévoit notamment la suppression des subventions pour les chaudières à gaz à condensation, ce qui permettra de dégager 30 millions d’euros pour soutenir les rénovations. En ce qui concerne les énergies renouvelables, le gouvernement a fixé un objectif de 32 056 gigawattheures d’ici 2030, soit une augmentation de 12 % par rapport à l’objectif initial fixé au début de la législature. Le gouvernement prévoit également de construire des éoliennes dans un plus grand nombre d’endroits, y compris sur les « terrains vagues » le long des sorties d’autoroute.  

Les défis de la transition vers les énergies renouvelables  

Si les nouvelles mesures ont été saluées pour leur approche concrète du changement climatique, elles ont également fait l’objet de critiques de la part du mouvement climatique, qui estime qu’elles ne sont pas à la hauteur de l’objectif européen de réduction des émissions de 47 % d’ici à 2030. Au début de son règne, la Flandre visait une réduction de 32 %, qui a été portée à 40 % avec les nouvelles mesures. Toutefois, des politiques et des objectifs plus ambitieux pourraient s’avérer nécessaires pour relever pleinement les défis du changement climatique dans la région. 

FI Group a 20 ans d’expérience et souhaite vous guider sur la nouvelle voie de la NextGenerationEU. Nos experts sont à votre disposition pour analyser la manière dont votre projet s’inscrit dans le cadre du fonds de relance européen NextGenerationEU et pour entreprendre avec vous les prochaines étapes. 

Yvette Poumpalova

× Comment puis-je vous aider ?