10 mars 2022

En 2021, la Coalition pour l’importation d’hydrogène a été créée: 7 acteurs majeurs du port d’Anvers travaillent ensemble pour établir une chaîne de valeur d’importation d’hydrogène renouvelable en Belgique. Ensemble, ils veulent absorber la moitié des émissions de CO2 du port d’ici à la fin de 2030. La sécurité énergétique étant désormais fortement tributaire des exportations russes de charbon, de pétrole et de gaz, l’accent est mis sur le déploiement de technologies énergétiques propres nationales

Capter l’énergie verte le long de Schelde 

La Coalition est un projet qui s’inscrit dans le cadre plus large des plans du port d’Anvers concernant la technologie de capture et de stockage du carbone. Après la réalisation d’une étude de faisabilité en 2021: 

  • Préparer l’infrastructure des ports maritimes à recevoir les transporteurs d’hydrogène du futur;   
  • Rechercher une synergie maximale pour servir les intérêts nationaux;    
  • Mettre en place des projets pilotes spécifiques afin d’utiliser au maximum l’expertise flamande dans le domaine de la logistique, de l’industrie et de la technologie. 

La Commission européenne a annoncé fin 2021 que la coalition était l’un des projets sélectionnés pour bénéficier de subventions du Fonds européen d’innovation. Il s’agit de l’un des sept projets à grande échelle qui se sont vus attribuer plus de 1.1 milliard d’euros pour faire décoller des technologies révolutionnaires. 

La coalition a reçu une subvention de 9 millions d’euros pour effectuer un calcul détaillé du coût des infrastructures de base nécessaires pour capter, stocker et, à long terme, réutiliser le CO2:   

  • L’infrastructure de base consistant en un réseau de pipelines pour le transport à travers le territoire du port   
  • Le coût de la construction d’un terminal pour permettre le transbordement vers des gisements de pétrole ou de gaz épuisés en Europe.   
  • Un gazoduc pour relier Anvers au port de Rotterdam, d’où partiraient des pipelines vers les champs de gaz néerlandais 

Importer des sources d’énergie renouvelables pour l’avenir 

La Belgique est idéalement placée pour devenir un leader mondial de l’économie de l’hydrogène grâce à son vaste réseau de terminaux et de pipelines. L’accent est mis de plus en plus sur les sources d’énergie renouvelables, dont les énergies solaire et éolienne sont les principaux acteurs. L’hydrogène jouera également un rôle dans la transition énergétique et dans le développement durable de l’industrie belge. 

L’objectif est d’établir une chaîne de valeur complète pour les importations d’hydrogène en Belgique d’ici à 2030. En développant les possibilités de produire de l’énergie verte localement, la Belgique crée des opportunités importantes pour l’avenir:    

  • Une industrie verte durable à long terme   
  • Création d’emplois   
  • Possibilités de R&D et d’innovation   
  • Une société à faible émission de carbone 

Des subventions flamandes pour promouvoir la coopération et l’innovation 

L’industrie et la production d’électricité sont responsables de près de la moitié des émissions de CO2 en Belgique. Les entreprises qui sont actives dans n’importent quelle partie de la chaîne de valeur de l’hydrogène peuvent demander des subventions pour: 

  • Production d’énergie renouvelable   
  • Technologie de l’hydrogène (production, transport, stockage de l’hydrogène)  
  • tèmes et exploitation des réseaux (gaz, électricité)   
  • Développement des applications de l’hydrogène   
  • Utilisateurs finaux de l’hydrogène (transport, chimie, …) 

Les entreprises confrontées à l’innovation et à des défis peuvent obtenir le soutien de consultants expérimentés du FI Group. Grâce à l’expertise du terrain, les projets flamands axés sur l’innovation peuvent rechercher un financement supplémentaire pour faire la différence dans le secteur:   

  1. Ecologiepremie+: une contribution financière aux entreprises qui réaliseront des investissements écologiques en Région flamande 
  2. Onderzoeksproject: Fonds flamands pour l’expansion ou le renforcement des activités de R&D 
  3. Ontwikkelingsproject: Subventions flamandes pour la réalisation de certains projets de développement 
  4. Kmo-groeisubsidie: soutenir les PME en Flandre dans leur propre trajectoire de croissance, en se concentrant, entre autres, sur l’entrepreneuriat durable 

The big 2022: financement et croissance internationale    

Maintenant que l’étude est terminée, des décisions seront prises quant à l’investissement dans le projet d’ici à la fin de 2022. Le projet recherchera des fonds au niveau européen et national

À long terme, le port d’Anvers entrevoit la possibilité d’empêcher la moitié des 18 millions de tonnes de CO2 émises chaque année de s’échapper dans l’atmosphère. Dans un premier temps, l’idée est de le stocker en toute sécurité sous terre, mais à terme, il sera réutilisé: 

  • Transport du CO2 capté d’Anvers par bateau vers des gisements de gaz vides en Norvège, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas ou au Danemark   
  • Raccordement d’un gazoduc au projet Porthos à Rotterdam, afin de pomper le gaz de là à travers des tuyaux vers des champs de gaz vides en mer du Nord néerlandaise.   
  • L’encouragement de projets locaux et nationaux visant à étendre le réseau et la force des ports maritimes. 

La Flandre est bien placée pour jouer un rôle de pionnier dans l’économie de l’hydrogène au niveau européen: elle dispose des pôles énergétiques d’Anvers et de Zeebruges, de l’infrastructure de transport, d’un vaste réseau de pipelines vers les ports et l’Allemagne, et des entreprises technologiques qui y sont implantées. Le port dispose d’atouts importants qui en font un acteur clé de la transition vers une société durable: 

FI Group a 20 ans d’expérience et souhaite vous aider à comprendre et à saisir les opportunités de R&D+I disponibles. Nos experts sont à votre disposition pour analyser votre projet et prendre les prochaines mesures avec vous.

Yvette Poumpalova 

× Comment puis-je vous aider ?